Catégorie : Les Essentiels

Tout savoir sur l’huile d’olive: son histoire, les différentes variétés, les bienfaits en cuisine et pour la santé, le mode de production, de cuisson, les catégories d’huiles d’olive vierges, etc.

[ARCHIVE] Offrir de l’huile d’olive

Série archive sur jusdolive.fr où je profite de l'été pour ressortir des articles, photos, informations qui ont rythmés l'année 2018-2019.
Article du mois d’août 2018 dans la catégorie "essentiel" : Offrir de l'huile d'olive. Justement l'été -même si on préférera l'hiver et l'arrivée des nouveaux jus pour offrir de l'huile d'olive- invite à un filet d'huile d'olive sur une salade, un carpaccio, en marinade, ou juste sur un fromage frais. Pourquoi ne pas bousculer ses habitudes et offrir de une belle bouteille d'huile d'olive ? Effet garanti !

Lire la suite

[Glossaire] R de raffinage

Le raffinage des huiles végétales est un procédé hautement chimique qui implique généralement un traitement thermique agressif (180°C – 240°C) et l’utilisation de solvants dérivés du pétrole -l’hexane, produit peu coûteux, neurotoxique- pour extraire l’huile, suivi d’un procédé de raffinage de l’huile appelée brute tout aussi agressif.  […]« Ces huiles qui viennent de la culture intensive tirées de semence OGM, sans couleur, sans goût et sans odeur, finissent dans nos fritures, plats cuisinés industriels, mayonnaise ou vinaigrettes et bien sûr, dans les rayons des grandes surfaces. Au delà des traces de solvants qu’elle peuvent parfois conserver, ces huiles ont surtout perdu l’essentiel de leurs qualités nutritives. » […]
Tiré du documentaire « Des huiles …pas si végétales » diffusé sur France 5 en 2017. Comment sont fabriquées nos huiles ? Y a-t-il vraiment de meilleures huiles que d’autres pour la santé ? Comment faire son choix avec des tarifs qui oscillent entre 2 et 60€ le litre ? Quelles sont les mentions à repérer sur l’étiquette ?

Lire la suite

L’HOVE: mieux filtrée que non filtrée!

Je vais acheter de l’huile d’olive extra vierge

Je n’ai plus d’huile d’olive et je suis fin prêt à recharger les stocks. Je vais dans le magasin correspondant ou je me connecte à n’importe quel site Web spécialisé. Je jette un coup d’œil sur l’étagère ou sur le site Web à la recherche, par exemple, d’une bouteille d’un demi-litre de jus d’olive « récolte précoce » ou d’un contenant de cinq litres. Soudain, quand je vois le contenu, je réalise que dans certaines bouteilles, l’huile est trouble et que dans d’autres, elle est brillante, claire, limpide, sans turbidité. Laquelle choisir?

Lire la suite

4 livres sur l’huile d’olive vierge extra à lire absolument

Pour être au point et tout savoir sur l'olivier, sa culture, la gastronomie, ses bienfaits pour la santé, la nouvelle oléiculture, l'application en cuisine par les plus grands chefs voici 4 ouvrages à avoir et à offrir sur l'huile d'olive vierge extra. Pour tous les amateurs et les passionnés, mais aussi pour les professionnels du secteur oléicole qui veulent aller plus loin et découvrir les différentes facettes de l'un des piliers de la culture méditerranéenne aujourd'hui consommé partout dans le monde, produit dans plus de 56 pays sur les deux hémisphères, plébiscité par les nutritionnistes, médecins et chefs, ... Quels sont les ouvrages récemment publiés et les ouvrages essentiels sur l'huile d'olive vierge extra à lire absolument ?

Lire la suite

Des huiles … pas si végétales

Documentaire "Des huiles ...pas si végétales"  diffusé sur France 5 en 2017 toujours d'actualité et qui pose le problème du raffinage et de l'opacité de ce procédé d'extraction des huiles végétales. Le raffinage des huiles végétales est un procédé hautement chimique qui implique généralement un traitement thermique agressif (180°C - 240°C) et l’utilisation de solvants dérivés du pétrole -l'hexane, produit peu coûteux, neurotoxique- pour extraire l'huile, suivi d'un procédé de raffinage de l'huile appelée brute tout aussi agressif.[...]"Ces huiles qui viennent de la culture intensive tirées de semence OGM, sans couleur, sans goût et sans odeur, finissent dans nos fritures, plats cuisinés industriels, mayonnaise ou vinaigrettes et bien sûr, dans les rayons des grandes surfaces. Au delà des traces de solvants qu'elle peuvent parfois conserver, ces huiles ont surtout perdu l'essentiel de leurs qualités nutritives." [...]Comment sont fabriquées nos huiles ? Y a-t-il vraiment de meilleures huiles que d'autres pour la santé ? Comment faire son choix avec des tarifs qui oscillent entre 2 et 60€ le litre ? Quelles sont les mentions à repérer sur l'étiquette ?

Lire la suite

Consommation d’huile d’olive par habitant par an (en litre)

consommation mondiale d'huile d'olive

Voici une infographie de @fncorpsgras, La Fédération des Industries des Corps Gras sur  la consommation de l’huile d’olive au sein de l’Europe. La Grèce est -loin devant- le premier mangeur d’huile d’olive au monde avec 23 litre consommé par habitant et par an. Ce sont des chiffres de 2016. Ces données ont sûrement légèrement baissé en 2018-2019 dû à une baisse du pouvoir d’achat, une augmentation du prix de l’huile d’olive, des huiles végétales (industrielles) au bas prix par rapport à l’olive, une confusion des consommateurs, …  On observe actuellement une baisse de la consommation d’huile d’olive dans les pays producteurs alors que dans les pays non producteurs (US, Brésil, Chine, ..) cette tendance s’inverse.

 

Source : www.plantescope.com, www.wesavoirfaire.com et le blog de blog.degustandco.com/infographie-huile-dolive/

Infographie : Classification des huiles d’olive

Quelles sont les différentes catégories d’huiles d’olive que l’on peut retrouver en vente sur le marché. Elles sont au nombre de 4 : L’huile d’olive vierge extra, L’huile d’olive vierge, L’huile d’olive et L’huile de grignon d’olive. Voici une définition de chaque.

HUILE D’OLIVE VIERGE EXTRA : Le procédé est physique (mécanique), aucun produit chimique n’est utilisé. C’est ce procédé physique qui lui confère l’adjectif « Vierge ». Au niveau sensoriel, il n’y aucun défaut (de fermentation, d’humidité, ….). Un pur jus de fruits aux propriétés nutritionnelles et aromatiques exceptionnelles. Indice d’acidité en dessous de 0,8% .

HUILE D’OLIVE VIERGE : L’élaboration de cette huile est identique au Vierge Extra, mais dû à une erreur ou problème survenu lors de la maturité du fruit, lors de la récolte ou de l’élaboration, l’huile a un défaut physique-chimique ou sensoriel. L’indice d’acidité est compris entre 0,8 a 2 % et/ou a un léger défaut décelé par le panel test (dégustateurs professionnels).

HUILE D’OLIVE: Cette huile est obtenue lorsque l’on raffine une huile d’olive vierge « lampante » (lorsque par des procédés physiques le jus obtenu à un ou des défauts trop important et n’est pas apte à sa consommation en l’état. Autrefois cette huile « lampante » servait comme combustible pour les lampes). Le raffinage est un traitement chimique, c’est pourquoi cette catégorie ne porte plus l’adjectif de « Vierge ». Ce procédé élimine tout: odeur, saveur, couleur, composés phénoliques, pigments, arômes, etc. Une fois l’huile raffinée, on lui ajoute un % d’huile d’olive vierge extra ou vierge, pour lui redonner couleur, saveur, odeur. Selon le % de vierge ajoutée on l’attribuera de Douce ou Intense.

HUILE DE GRIGNONS D’OLIVE : Lors de l’extraction de l’huile d’olive par procédés mécaniques, on obtient un résidu formé par le noyau, la pulpe de l’olive, de l’eau de végétation, et un restant d’huile. On va repasser  le grignon (s’il y a une première pression/extraction c’est qu’il y a une deuxième extraction). Cette huile tout comme l’huile d’olive lampante ne peut être consommée dans l’état et doit être raffinée pour éliminer ses défauts. Une fois raffinée et pour pouvoir être vendue on lui ajoute un % d’huile d’olive vierge ou vierge extra et le tour est joué! C’est sous la catégorie est peu connue en France.


Comme on peut le voir, nous nous trouvons face à un problème de nomenclature; Huile d’olive est le nom de toute la famille des huiles d’olive et également un produit qui a été industriellement modifié. L’huile d’olive c’est à la fois toutes les huiles obtenues de l’olive et une catégorie commerciale mélangeant de l’huile raffinée à un faible pourcentage d’huile d’olive vierge. Premier faux ami.

Deuxième faux ami.  Le terme « acidité » prête également à confusion. Quand on parle d’acidité on pense directement à l’acidité d’un citron et cette sensation que cela procure sur nos papilles gustatives. Alors que pour l’huile d’olive cette acidité est un paramètre qui ne peut être perçu par nos sens (avec notre langue). Elle est mesurée en laboratoire pendant l’analyse physico-chimique (qui va évaluer pas moins de 26 paramètres). L’acidité d’une huile d’olive est en fait est sa teneur en acides (gras) oléique* libres, exprimée en pourcentage, soit la quantité en grammes d’acides oléique libres par cent grammes d’huile. Pour les huiles d’olive vierges une faible acidité est garant d’un fruit sain, récolté au moment optimum de sa maturité, et trituré dans les 24 heures après sa récolte. Aucun dégustateur même expert ne peut déceler le taux d’acidité d’une huile avec ses sens.

Parler d’acidité tout seul hors contexte n’est donc pas suffisant et pour des néophytes utiliser ce terme  peut porter à confusion.

Il faut souligné qu’une huile d’olive raffinée a généralement un taux d’acidité bas conséquence du procédé de raffinage.

*L’acide oléique est la source principale des acides gras mono-insaturés ou oméga-9. L’huile d’olive est principalement composée d’acide oléique.

L’infographie a été réalisée par Oliv’Huile, merci pour le partage ! 

Note sur l’auteur :

Abdellatif EL BOUBKARI partage sa passion pour l’huile d’olive via sa boutique en ligne Oliv’Huile : « Je suis né sur une terre d’oliviers dans les montagnes du Rif. Cet « Or liquide », que mes grands-parents ont tant chéri tout au long de leur existence, a toujours fait parti de mon quotidien et ce depuis ma tendre enfance. » Pour guider le consommateur et l’aider à choisir une huile d’olive, les huiles sont classées par intensité : Intense-Aromatique-Douce
Cette infographie est notre première collaboration!

Combien de temps se garde l’huile d’olive ?

Comme pour la plupart des produits alimentaires, surtout ceux ne contenant pas de conservateurs, l’huile d’olive est sensible au processus d’oxydation. Contrairement au vin, l’huile d’olive vierge extra ne se bonifie pas avec le temps. L’olive est un fruit et il est préférable de consommer l’huile d’olive vierge le plus tôt possible -ou la stocker dans des conditions optimales- comme un jus d’orange frais plutôt qu’un vin de garde. Alors, combien de temps se garde l’huile d’olive ? L’huile d’olive a-t-elle une date de péremption? Que se passe-t-il si je consomme mon huile d’olive après la date de durabilité minimale ? Comment conserver l’huile d’olive vierge extra pour qu’elle garde au maximum ses propriétés nutritionnelles et aromatiques ?

Il existe deux catégories de date limite pour les produits alimentaires : La date limite de consommation (DLC) ou date de péremption et la date de durabilité minimale (DDM), qui remplace la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Seul le dépassement de la DLC comporte un risque pour la santé.

Lire la suite

Vidéo : Brad fait de l’huile d’olive (En Italie!)

Brad Makes Olive Oil (In Italy!) | It’s Alive | Bon Appétit
Brad Leone, le Test Kitchen Manager du magazine Bon appétit, est de retour pour l’épisode 45 de «It’s’s Alive». Cette fois, il s’est rendu en Toscane, en Italie, pour produire de l’huile d’olive vierge extra avec Lucini Italia. Brad va suivre tout le processus depuis la récolte jusqu’à à la mise en bouteille. C’est drôle et très instructif (en anglais!)

Lettres de mon moulin

A San Paolo di Civitate comme partout ailleurs, le moulin antique a laissé sa place à une installation moderne et électrique. Mais l’ambiance n’en reste pas moins authentique et chaleureuse.

Chaque jour à 15 heures, c’est le même cirque : les tracteurs s’extraient des oliveraies et affluent de toutes parts en direction du moulin collectif de San Paolo di Civitate. C’est également là que se retrouvent tous les propriétaires du pays – du moins ceux qui ne possèdent pas leur propre moulin. Ils semblent venir aussi bien pour constater le poids de la récolte du jour que pour le simple plaisir de tailler une bavette devant le bâtiment, un espresso à la main.

Au moulin de San Paolo di Civitate, c’est ambiance gros bras et tracteurs  –  © In Olio Veritas

C’est un repère d’hommes (la région ne compte que deux oléicultrices), d’amis, de cousins parfois, de neveux ou d’oncles. On n’exclut pas qu’il y ait aussi quelques différends entre certains. Bref, c’est une sorte de café du commerce à ciel ouvert. Avec une très forte odeur d’huile d’olive dans l’air.

A l’intérieur, pendant ce temps-là, ça s’active. D’octobre à décembre, le moulin est ouvert 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, pour pouvoir presser les olives dans les heures qui suivent leur récolte. L’ordre de passage au moulin n’est pas laissé au hasard. Pour les plus gros propriétaires qui fabriquent leur propre huile, il est n’est pas question de mélanger ses olives à celles des autres. Les plus petits propriétaires, eux, vendent généralement leur récolte à la coopérative, et elles peuvent donc être mélangées sans problème.

La salle des machines du moulin, ça nettoie, ça broie, ça centrifuge, ça sépare…  –  © In Olio Veritas

Au tour des Cordisco de passer à la presse

L’employé du moulin déverse les 3 tonnes récoltées par les Cordisco dans la journée au creux d’un immense réservoir. 90 minutes et 50 mètres plus tard, il en sortira 600 litres d’huile. Mais avant cela, les olives vont passer une à une les étapes de la presse. Le vent, la rivière et les ânes qui murent la meule pendant des siècles ont aujourd’hui laissé place à la fée électricité, mais tout demeure mécanique : pas de procédés chimiques pour extraire l’huile des olives, ce qui est indispensable pour obtenir le label « vierge extra ».

Les olives frétillent sur le tapis roulant qui les sépare des branches et feuilles  –  © In Olio Veritas

La première étape consiste à retirer les feuilles et les branchages, grâce à un tapis roulant et un tamis spécialement modelés à cet effet. Les olives traversent ensuite une solution aqueuse qui a pour but de les laver, avant qu’elles ne tombent au bout du tapis dans une broyeuse hypnotique. C’est là que sont concassées les olives et leur noyau, allant jusqu’à donner une sorte de pâte qui n’est pas sans rappeler la tapenade. Cette pâte va ensuite être malaxée et broyée pendant trois quarts d’heure dans une grande cuve. Au fur et à mesure de cette mouture, on voit enfin perler les premières gouttes d’huile.

L’huile émerge sur la pâte d’olive malaxée  –  © In Olio Veritas

Il peut être tentant d’augmenter la température de la cuve pour faciliter la sortie de l’huile des cellules végétales, mais au-delà d’un certain stade cela altèrerait les propriétés organoleptiques de l’huile obtenue. La température dans la cuve ne doit absolument pas dépasser 27°C si l’on veut pouvoir revendiquer une huile d’olive extra vierge pressée à froid (NB. extraite à froid dans ce cas).

L’huile d’olive fraîchement extraite se déverse dans le jerrican de 1000 litres  –  © In Olio Veritas

Ensuite ça se décante, mais sans filtre

Ce mélange va ensuite subir deux décantations pour séparer les parties solides (grignon) des parties liquides puis, au sein de ces dernières, l’huile de l’eau. Une première centrifugeuse horizontale puis une seconde verticale qui tournent à plusieurs milliers de tours/minute permettent cette extraction. Finalement, la précieuse huile se déverse dans un jerricane géant d’un mètre cube. On ne peut s’empêcher de saisir un verre pour la goûter, encore tiède.

Antonio nous fait goûter l’huile à peine extraite des olives, encore tiède  –  © In Olio Veritas

L’huile obtenue n’est pas filtrée au moulin. D’ailleurs, de plus en plus de consommateurs préfèrent l’huile non filtrée, dans laquelle demeurent quelques résidus de taille infinitésimale que la centrifugation n’a pas séparés. Ces résidus ne sont absolument pas nuisibles et n’altèrent pas le goût, voire le renforcent. Mais certains préfèrent encore une huile parfaitement pure et transparente, et les Cordisco filtrent donc une partie de leur production dans le laboratoire de leur boutique, où ils procèdent ensuite eux-mêmes à l’embouteillage et l’étiquetage.

Et c’est la mamma, qui met en bouteille le précieux liquide, à la mano  –  © In Olio Veritas

Consommation mondiale des principales huiles végétales

Le marché des huiles végétales : Consommation mondiale

 

Que représente la consommation d’huile d’olive dans le monde face aux autres huiles végétales telles que l’huile de palme, de soja ou de tournesol? C’est un pourcentage qui peut paraître aujourd’hui anecdotique vu la place qu’occupait l’huile d’olive à l’époque de l’empire romain ou des croisades. Autre information qui ressort de cette étude de marché est que la part de l’huile d’olive dans la consommation d’huiles végétales, déjà faible, diminue. On est passé de 2,2 % en 2007, à 2 % en 2012, pour finir à 1,5 % en 2018. Incroyable non ?!

 

Evolution de la part des principales huiles végétales dans la consommation
mondiale

 

Étude très complète sur le marché de l’huile d’olive et des olives de table présentée lors du dernier salon SITEVI par Alexandra Paris, Directrice communication & économie de l’AFIDOL
Le SITEVI est le salon International des équipements et savoir-faire pour les productions vigne-vin, olive, fruits-légumes qui a lieu à Montpellier. La prochaine édition aura lieu du 26 au 28 novembre 2019.

L’étude : Le marché de l’huile d’olive : situation et perspectives

On réécoute : « On va déguster » verse dans l’huile d’olive grand cru !

Différentes huiles d’olive © Getty / William Reavell (c) Dorling Kindersley

« On va déguster » verse dans l’huile d’olive grand cru !
Dimanche 5 août 2018 par François-Régis Gaudry

Elle a ses terroirs, ses vendanges, ses cépages, ses profils aromatiques …mais ce n’est pas du vin. De la récolte à la dégustation, de la Provence à la Grèce On va déguster verse dans l’huile d’olive grand cru.

Rediffusion du 10 décembre 2017
Source: https://www.franceinter.fr/emissions/on-va-deguster/on-va-deguster-05-aout-2018

Offrir de l’huile d’olive

Vous êtes invité(e) à un repas et vous voulez apporter autre chose qu'une bouteille de vin ou un bouquet de fleurs à vos hôtes. Vous aimeriez offrir cette merveille d'huile d'olive que vous aviez goûté lors d'un voyage en Crête mais voilà vous ne la trouvez nulle part.
Quelle huile d'olive choisir pour offrir? Comment être sûr de son coup sans goûter le produit?

Lire la suite

Huile d’olive : Comment éviter le coup de chaud ?

huile d'olive
Bouteilles d’huile d’olive vendues sur un marché. Plusieurs erreurs se sont glissées sur la photo. Lesquelles ?


Comment conserver l’huile d’olive vierge extra pour qu’elle garde au maximum ses propriétés nutritionnelles et aromatiques ? Quels sont les principaux ennemis de l’huile d’olive vierge extra? Quel est le rôle des antioxydants dans le processus d’oxydation de l’huile d’olive ?

L’huile d’olive vierge extra est un produit frais et comme tout produit frais, et contrairement au vin, elle ne se bonifie pas avec l’âge et se dégrade dans le temps. Elle perd ses qualités nutritionnelles et aromatiques et s’oxyde. La durée de conservation varie selon les conditions de stockage, la variété de l’olive, sa composition en composés phénoliques, … Elle peut osciller entre 6 mois et 24 mois pour des huiles d’olive stocker dans des conditions adéquates de stockage et pour des variétés d’olive riches en antioxydants présents naturellement dans l’olive et les feuilles qui retardent le processus d’oxydation.

Les plus importants sont les tocophérols (viatmine E),  les composés phénoliques dont l’oleuropéine (composé responsable du goût amer). C’est pourquoi les huiles qui présentent une amertume intense sont associées à une stabilité élevée.

Il faut noter que l’huile d’olive est très résistante à l’auto-oxydation par rapport à d’autres huiles végétales, en raison de sa grande teneur en substances antioxydantes, mais reste très sensible à la photo-oxydation, accélérée par différents facteurs : la lumière, la chaleur et le contact avec l’air (oxygène). L’huile d’olive vierge extra est très sensible à l’action de la lumière, en raison de sa teneur élevée en pigments (chlorophylle et phéophytine) qui sans lumière agissent comme conservateur mais au contact de la lumière sont des activateurs d’oxydation. Glossaire de jus d’olive Oxydation 

 

Les règles à suivre pour conserver dans les meilleures conditions son huile d’olive

  • Conserver l’huile d’olive dans une cave à vins, autour de 10-12 ºC, mais jamais en dessous de 8 ºC
  • Conserver l’huile d’olive à l’abri de la LUMIÈRE, de la CHALEUR et de l’OXYGÈNE. Éviter les endroits humides (sous l’évier) qui pourraient contaminer l’huile avec des arômes peu agréables. Évitez les étagères au-dessus de votre point de cuisson, sur la table en plein soleil.
  • Choisir l’huile d’olive de la meilleure qualité c’est à dire de la catégorie VIERGE EXTRA Comment être sûr que mon huile d’olive est vierge EXTRA
  • Vérifier que l’huile provienne de la dernière récolte pour offrir les meilleures sensations olfactives et gustatives. La DLUO pour l’huile est de 18 mois. Infographie: Savoir lire une étiquette d’huile d’olive
  • Préférerez un petit format (250 ml, 500 ml) de préférence opaque pour permettre une bonne rotation des huiles. L’huile d’olive s’oxyde une fois ouverte et il faut mieux avoir peu de bouteilles ouvertes en même temps. Une fois ouverte, il est préférable de la consommer dans les 3 à 6 mois qui suivent. Le meilleur du conditionnement de l’huile d’olive
  • Pour jouer sur les arômes et les accords, ayez plusieurs huiles sous la main! CHOISIR des huiles aux caractéristiques organoleptiques différentes : Différents types de fruité (vert, mûr, olives maturées), différentes intensités d’amertume, de fruité, d’ardence, VARIER les variétés, les provenances, etc.

 

Le meilleur du conditionnement de l’huile d’olive

Produire et vendre une huile d'olive de qualité ne s'improvise pas : les producteurs doivent faire preuve de rigueur à chacune des étapes et faire des choix éclairés. Au bout de la chaîne, celui du conditionnement est loin d'être anecdotique. Revue de détails.

Lire la suite

Vitamines et huile d’olive

Les vitamines, c’est quoi? www.blog.smartdiet.fr

Les vitamines sont pleines de vertus et bonnes pour la santé. En plus des protéines, des lipides et des glucides, notre organisme a besoin de vitamines pour que nos cellules puissent fonctionner correctement; Elles exercent des fonctions primordiales dans tous les processus biochimiques de l’organisme :  régulent le métabolisme, facilitent la libération d’énergie, assurent des fonctions importantes dans la synthèse des os et des tissus, etc. Quelles sont les vitamines qui composent l’huile d’olive ? Quel est leurs rôles sur notre organisme? L’huile d’olive -en tant que lipide- a-t-elle un rôle à jouer?

Lire la suite

Procédé moléculaire inédit pour la traçabilité de l’huile d’olive


Article écrit par le Dr. Rayda BEN AYED.

L’avènement de crises sanitaires et alimentaires successives ces dernières années a engendré le besoin de connaissance de l’origine et de traçabilité des produits agroalimentaires. En effet, des problèmes comme l’encéphalopathie spongiforme bovine plus communément connue sous le nom de « vache folle », la fièvre aphteuse, la dioxine ou les risques liés aux OGM ont alarmé les consommateurs et incité les pouvoirs publics à mettre en œuvre de nouveaux dispositifs de contrôle en vue d’une sécurité alimentaire plus fiable. De ce fait, certains états ont adopté des politiques rigoureuses en matière de suivi de l’origine et de la qualité des produits alimentaires commercialisés qu’ils soient exportés ou importés. Toutefois, face à ces exigences nouvelles des consommateurs, l’industrie agroalimentaire a réagi de façon assez inégale. Si certaines filières comme celle de la viande bovine sont en avance concernant la traçabilité, d’autres comme l’huile d’olive ont beaucoup plus de retard. Or, depuis toujours, l’huile d’olive, en raison de ses bienfaits diététiques et nutraceutiques, connait une consommation accrue et sans cesse croissante (consommation mondiale atteignant près de 2.8 millions de tonnes au cours de la campagne 2016/2017).

De nos jours, l’oléiculture présente sur les 5 continents permet la production de l’huile d’olive au niveau de 56 pays dans le monde. D’autant plus que l’émergence récente de nouveaux pays producteurs/exportateurs a durci la compétitivité pour la conquête du marché de l’huile d’olive. La production mondiale d’huile d’olive a été estimée à 2.9 millions de tonnes pour la campagne 2017/2018. Néanmoins certaines techniques culturales aboutissant à la présence de résidus pesticides dans les huiles, ainsi que des pratiques dites d’adultération (coupage des huiles afin d’améliorer leur qualité ou de cacher un défaut ou de tenter de falsifier) relevant de la fraude font que leur authentification et traçabilité devient un critère obligatoire pour leur commercialisation à juste valeur. Malgré toutes ces considérations, peu ou prou sont les travaux menés autour de la traçabilité de l’huile d’olive.

Ainsi, et afin d’accorder aux huiles d’olive leur valeur commerciale et qualité organoleptique réelles, il est indispensable de protéger et de valoriser ces huiles via une procédure de labellisation qui permettra de garantir ainsi leur traçabilité et leur authenticité. La production d’huiles labellisées devrait permettre l’identification précise de l’origine géographique et variétale ainsi que la caractérisation qualitative et organoleptique du produit.

Plusieurs techniques basées sur l’analyse de la composition de l’huile d’olive, notamment la chromatographie en phase gazeuse (CPG) et la chromatographie liquide à haute performance (CLHP), ont été couramment appliquées dans le monde pour étudier l’authenticité et l’origine variétale des huiles. Cependant, certaines difficultés ont été rencontrées pour distinguer les variétés d’huile d’olive, car leurs caractéristiques sont fortement influencées par les conditions environnementales. De plus la qualité de l’huile d’olive est la résultante de plusieurs facteurs (variété, techniques culturales, climat, sol, stade de maturation, technologie d’extraction, etc).

Ainsi, bien que ces analyses physicochimiques et organoleptiques soient nécessaires, elles présentent néanmoins plusieurs limites et inconvénients: souvent imprécises, manquant de fiabilité et donnant des résultats parfois approximatifs et insuffisants pour permettre la traçabilité de l’huile et attester de la qualité et de l’innocuité de l’échantillon d’huile analysé. Or, suite aux développements et progrès biotechnologiques, ces analyses n’ont pas tardé à devenir obsolètes, d’où l’intérêt et le besoin d’améliorer, de développer et de moderniser les techniques d’analyse.
Dans le domaine de l’authenticité et de la traçabilité des aliments, l’utilisation des technologies basée sur l’ADN a un intérêt répondant aux besoins des consommateurs. Ces techniques sont devenues essentielles pour étudier la traçabilité de l’huile d’olive.

La mise en place du Label moléculaire ADN permettra d’abord une meilleure authentification et une caractérisation plus sure de la valeur ajoutée mais aussi et surtout une plus grande confiance et sérénité pour la filière de l’huile d’olive afin de faciliter les exportations grâce à la différenciation des produits moyennant des techniques scientifiques originales et novatrices.
Habituellement, la traçabilité des huiles d’olive est effectuée par des analyses d’ordre physico-chimique et organoleptique (acides gras, polyphénols, stérols, etc…).

Dans cette optique, l’utilisation des analyses basées sur la molécule d’ADN présente dans l’huile d’olive est une approche innovante et indépendante des conditions environnementales. Cette approche purement moléculaire permet, avec succès, de surmonter le problème de traçabilité des huiles monovariétales et multivariétales et vient compléter l’apport des caractéristiques biochimiques et organoleptiques pour la caractérisation et la traçabilité des huiles d’olive.

A travers mes travaux de recherche consistant à développer un procédé inédit (Dr. Rayda BEN AYED: Les marqueurs ADN pour une meilleure traçabilité des huiles d’olive. Editions Universitaires Européennes, 15 Mai 2017) l’ADN présent en quantités traces au niveau des échantillons d’huile d’olive a pu être décodé et permis ainsi de révéler son origine. Les résultats obtenus, vont permettre de dispenser une identité génétique au produit avec exactitude, rapidité et à moindre coût. Cela va permettre d’accorder et d’ajouter une plus-value économique à ces huiles d’olive via l’application de cette stratégie de labellisation destinée à leur authentification. La particularité de ces analyses vise à constituer un argument fort de valorisation pour l’industriel ou le producteur, quelle que soit la taille de son entreprise. Dans un futur proche, ces analyses occuperont une place stratégique dans les échanges commerciaux, permettront de multiplier les revenus des sociétés, un meilleur accès à l’environnement concurrentiel mondial et la conquête de nouveaux marchés.

Notes sur l’auteur

Dr. Rayda BEN AYED a obtenu son doctorat en Sciences Biologiques de la Faculté des Sciences de Sfax (Tunisie) en 2013. Dans son travail de thèse, elle a été pionnière de la technique d’analyse et de traçabilité de l’huile d’olive par une approche moléculaire innovante. Elle a travaillé sur la traçabilité, l’authentification, l’adultération et l’étiquetage de l’huile d’olive commerciale en utilisant des outils pluridisciplinaires et un système innovant

Elle a enseigné la bioinformatique, la biostatistique, la biochimie structurale et métabolique et la biologie moléculaire à l’Institut Supérieur de Biotechnologie de Sfax et à la Faculté des Sciences de Sfax.

Elle est également membre d’associations scientifiques comme l’Association tunisienne des ressources génétiques (TAGR) et a été membre du comité de rédaction de plusieurs revues.
Elle a publié plus de 35 articles et chapitres dans des revues et des livres internationaux évalués par des pairs. Elle est également impliquée dans plusieurs programmes et réseaux de recherche nationaux et internationaux.

Elle a développé une base de données nommée OGDD Olive Genetic Database Diversity www.bioinfo-cbs.org/ogdd/: une base de données de génotypes de marqueurs microsatellites d’oliviers dans le monde pour l’identification des cultivars et la traçabilité de l’huile d’olive vierge.
Elle a notamment été récompensée par plusieurs laboratoires internationaux (USA, France, Turquie, …) en tant qu’expert pour l’étude de la traçabilité de l’huile d’olive à partir d’analyses ADN; le troisième prix du meilleur projet innovant issu de la recherche scientifique organisée par le concours Univenture en 2015; et la meilleure présentation à la troisième édition de la Conférence internationale des sciences de l’ingénieur en biologie et médecine en 2017.

Consommer de l’huile d’olive est bon aussi pour l’environnement

Les qualités de l’olivier ne s’arrêtent pas là ! Elles vont bien au-delà de ses bienfaits pour la santé et de son goût délicieux dans la gastronomie. L’olivier est aussi un arbre merveilleux pour conserver l’environnement. Il résiste à la sécheresse et est capable de s’adapter aux conditions les plus difficiles telles que les sols pauvres et marginaux, contribuant à freiner la désertification et l’érosion des sols et à assurer le maintien des populations dans les zones rurales. Ceci est un aspect très important car dans la plupart des pays producteurs du Sud et de l’Est de la Méditerranée, de nombreux agriculteurs vivent presque exclusivement de l’oléiculture. Pour beaucoup, continuer à produire des olives signifie pouvoir rester sur leurs terres.

Lire la suite

Tour d’horizon de la récolte d’huile d’olive 2017-2018

Comment s'est déroulée la dernière récolte d’huile d’olive? Quelles ont été les conditions climatiques de 2017 et ces conditions ont-elles impacté la production et la qualité des huiles d'olive? La campagne 2017-2018 a débuté pour certains dès le mois d’octobre et s’est étendue jusqu’au mois de janvier pour les producteurs d’huiles d’olive vierges. Au delà du mois de février il est plus compliqué de produire une huile d’olive qui pourra être classée dans la catégorie vierge extra; Le taux d’acidité et les qualités sensorielles et nutritives ne sont plus garanties pour l’hémisphère Nord au delà de ces dates.

Nous sommes allés en France: En Corse, chez le producteur de la Magnanerie à l’Orgnac-Aven, et au Moulin des moines dans le Vaucluse, en Espagne près d’Albacete, en Toscane chez la productrice de Le Amantine, en Tunisie avec le producteur de Hovea, chez Chris&olive et LIÁ dans le sud du Péloponnèse en Grèce, dans l'Allto Douro au Portugal et au Liban.

Lire la suite

La Crète et l’huile d’olive

La Grèce est le troisième pays producteur d’huile d’olive au monde après l'Espagne et l'Italie pour ce qui est de la quantité produite. La Crète est l'une des plus grandes îles grecques et la région la plus productrice d'huile d'olive avec un tiers de la production. L'olivier y occupe une grande partie des plaines, collines et pentes des montagnes. La culture de l’olive est connectée à son histoire et sa population. Il existe de nombreuses références historiques sur la présence de l’arbre sur l'île. Deux histoires connues: La déesse Athéna est née en Crète et a fait un don d'un olivier à l’ïle comme signe de gratitude et à Platania, un village de la province de Hania en Crète on peut rencontrer l’arbre considéré comme l'olivier le plus vieux de monde. De même que pour l'ensemble de la Grèce, l’huile d'olive en Crète est un symbole de sagesse, de paix, de santé, de beauté, de renaissance et d’éternité. Durant l’antiquité, l’olivier est considéré immortel, c’est pourquoi l’arbre peut mourir et renaître à nouveau.

Lire la suite