4 allégations de santé applicables aux huiles d’olive

@oliveoilsspain

Pensez-vous que les huiles d’olive sont bénéfiques pour vous ? Eh bien, vous n’avez pas tort. Il y a plusieurs décennies, les scientifiques ont découvert qu’une série de substances présentes dans ces aliments ont des effets importants sur notre santé lorsqu’ils font partie d’une alimentation variée et d’un mode de vie sain. L’Union Européenne permet de signaler ces avantages dans la présentation et la publicité du produit pour que le consommateur en ait connaissance.

C’est ce qu’on appelle les allégations de santé; L’Union européenne en reconnaît quatre allégations de santé applicables aux huiles d’olive.

LES ALLÉGATIONS

1. Il a été démontré que la substitution des graisses saturées par des graisses insaturées dans le régime alimentaire permettait de réduire le taux de cholestérol sanguin. L’hypercholestérolémie est un facteur de risque de maladie coronarienne.

L’acide oléique et l’acide linoléique sont tous deux des graisses insaturées qui, ensemble, représentent plus de 70 % de la composition moyenne des huiles d’olive et contribuent à plus de 20 % de la valeur énergétique du produit. Ils remplissent donc les conditions légales pour l’utilisation de cette allégation. Il faut garder à l’esprit que les maladies coronariennes présentent de multiples facteurs de risque et que la modification de certains d’entre eux peut avoir ou non un effet bénéfique.

2. Remplacer les graisses saturées par des graisses insaturées dans l’alimentation contribue à maintenir un taux de cholestérol sanguin normal. L’acide oléique est une graisse insaturée.

3. Contient des polyphénols d’huile d’olive. Les polyphénols de l’huile d’olive contribuent à la protection des lipides sanguins contre les dommages oxydatifs.

Il s’agit d’une revendication propre aux huiles d’olive. La législation européenne précise que les effets bénéfiques sont obtenus à partir d’une consommation quotidienne de 20 grammes d’huile d’olive extra vierge ou vierge. Elle précise que seules les huiles d’olive vierges ou extra vierges contenant un minimum de 5 milligrammes d’hydroxytyrosol et de ses dérivés (oléorupeine et tyrosol) par 20 grammes peuvent faire usage de cette allégation.

4. Source naturelle de vitamine E. La vitamine E contribue à la protection des cellules contre les dommages oxydatifs.

Pour utiliser cette allégation, les huiles d’olive vierge extra ou vierge doivent fournir un minimum de 1,8 milligramme par 100 grammes ou 100 ml (15 % de l’apport journalier recommandé (AJR) pour cette vitamine, qui est de 12 milligrammes).

LES DOCUMENTS

(1) RÈGLEMENT (UE) No 1226/2014 DE LA COMMISSION du 17 novembre 2014 relatif à l’autorisation d’une allégation de santé portant sur les denrées alimentaires et faisant réfé­rence à la réduction d’un risque de maladie

(1) Scientific Opinion on the substantiation of a health claim related to “low fat and low trans spreadable fat rich in unsaturated and omega-3 fatty acids”

(2) (3) (4) RÈGLEMENT (UE) No 432/2012 DE LA COMMISSION du 16 mai 2012 établissant une liste des allégations de santé autorisées portant sur les denrées alimentaires, autres que celles faisant référence à la réduction du risque de maladie ainsi qu’au développement et à la santé infantiles.

(2) (3) (4) Scientific Opinion on the substantiation of health claims related to oleic acid intended to replace saturated fatty acids (SFAs) in foods or diets and maintenance of normal blood LDL-cholesterol concentrations (ID 673, 728, 729, 1302, 4334) and maintenance of normal (fasting) blood concentrations of triglycerides (ID 673, 4334) pursuant to Article 13(1) of Regulation (EC) No 1924/2006

LA DERNIÈRE ÉTUDE

jANVIER 2022. La consommation d’une demi cuillère à soupe d’huile d’olive par jour est associée à un risque plus faible de mortalité totale et spécifique à une cause : par maladie cardiovasculaire, par cancer, par maladie neurodégénérative ou respiratoire, selon une méga étude de 28 ans sur 90.000 personnes publiée dans le Journal of the American College of Cardiology.

L’étude révèle également que le remplacement de 10 grammes par jour des autres graisses, telles que la margarine, le beurre, la mayonnaise et les matières grasses laitières, par de l’huile d’olive est associée à une réduction de 8 à 34% du risque de mortalité totale et spécifique. Cette association n’est pas contre pas significative lorsque l’huile d’olive remplaçait d’autres huiles végétales.
[Santé ] Mécanismes potentiels de la consommation d’huile d’olive

 

SOURCES
Retrouvez toutes ces informations en français sur le site de l’interprofession espagnole : « Bénéfices de l’huile d’olive pour la santé« . Contenu et images @oliveoilsspain

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.