[Santé ] Mécanismes potentiels de la consommation d’huile d’olive

La consommation d’une demi cuillère à soupe d’huile d’olive par jour est associée à un risque plus faible de mortalité totale et spécifique à une cause : par maladie cardiovasculaire, par cancer, par maladie neurodégénérative ou respiratoire, selon une méga étude de 28 ans sur 90.000 personnes publiée dans le Journal of the American College of Cardiology.

L’étude révèle également que le remplacement de 10 grammes par jour des autres graisses, telles que la margarine, le beurre, la mayonnaise et les matières grasses laitières, par de l’huile d’olive est associée à une réduction de 8 à 34% du risque de mortalité totale et spécifique. Cette association n’est pas contre pas significative lorsque l’huile d’olive remplaçait d’autres huiles végétales.

L’ÉTUDE

Les chercheurs ont analysé 60 582 femmes et 31 801 hommes qui n’avaient pas de maladie cardiovasculaire ni de cancer au début de l’étude en 1990.

Pendant les 28 années de suivi, le régime alimentaire a été évalué par un questionnaire tous les quatre ans. Le questionnaire demandait à quelle fréquence, en moyenne, ils consommaient différents aliments spécifiques, des types de graisses et d’huiles, ainsi que la marque ou le type d’huiles ou de matières grasses qu’ils utilisaient pour cuisiner et ajouter à la table au cours de l’année précédente.

Consumption of Olive Oil and Risk of Total and Cause-Specific Mortality Among U.S. Adults

PROFIL DES PARTICIPANTS

Pendant l’étude il a été notifié que les participants qui avaient une consommation plus élevée d’huile d’olive étaient souvent plus actifs physiquement, étaient originaires d’Europe du Sud ou de la Méditerranée, étaient moins susceptibles de fumer et avaient une plus grande consommation de fruits et légumes par rapport à ceux ayant une consommation plus faible d’huile d’olive.

Consommation d’huile d’olive, marqueur d’un régime alimentaire globalement plus sain?

RÉDUCTION DE LA MORTALITÉ TOTALE

La consommation de 10 grammes par jour est liée à une réduction de 19% du risque de mortalité par maladie cardiovasculaire, de 17% pour la mortalité par cancer, de 29% pour la mortalité par maladie neurodégénérative et de 18% pour la mortalité par maladie respiratoire.

Le remplacement de 10 grammes de graisses saturées par de l’huile d’olive (ou d’autres huiles végétales insaturées) est associée à une réduction de 8 à 34% du risque de mortalité totale et spécifique.

CONCLUSIONS

On remplace au maximum toutes les graisses saturées de notre alimentation par de l’insaturée. Ces résultats supportent les recommandations diététiques actuelles visant à augmenter la consommation d’huile d’olive, et d’autres huiles végétales insaturées.

@dr.mauriciogonzalez
Je ne sais pas qui a besoin de lire ceci, mais tu dois ajouter de l’huile d’olive à tes repas. Pourquoi?

Il est rare que nous trouvions des preuves de qualité du pouvoir de certains aliments. La plupart du temps, il s’agit de tendances non fondées et surfaites.
Mais l’huile d’olive est un exemple digne d’être divulgué. Soyez attentif

En utilisant les données de deux grandes études prospectives, la consommation d’huile d’olive a été analysée chez plus de 90 000 personnes sur une période d’environ 28 ans. Prêts ?

la consommation d’une demi-cuillère à soupe d’huile d’olive par jour était associée à :
-Une réduction de 19 % du risque de maladie cardiovasculaire
-Une réduction de 17 % du risque de mortalité par cancer
-Un risque de maladie neurodégénérative réduit de 29 %.
Mais ce n’est pas la meilleure partie…

Dans une analyse de substitution, le remplacement de 10 g de beurre, de margarine, de mayonnaise et de graisses laitières par 10 g d’huile d’olive était associé à un risque de mortalité inférieur de 8 à 34 %. Il s’agit donc d’un aliment qui doit être consommé fréquemment.
Lentilles à l’huile d’olive.

SOURCES

https://olivewellnessinstitute.org/article/consumption-of-olive-oil-and-risk-of-total-and-cause-specific-mortality-among-u-s-adults/

https://www.frequencemedicale.com/index.php?op=article&action=text&type=1&id=7793&fmnl=e2ccf95a7f2e1878fcafc8376649b6e8&ReverseCode=dW11NDRQMzh0RDArTUJzMFR3OWRxUT09&specialite=generaliste

https://www.jacc.org/doi/10.1016/j.jacc.2021.10.041

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.