Le potentiel anti-inflammatoire des feuilles d’olivier pour le traitement des maladies intestinales

@cidaf.es

L’olivier est un arbre à feuilles persistantes, vertes sur la face supérieure et grises sur la face inférieure. Les feuilles de l’olivier font partie de ce qu’on appelle les « sous-produits » de l’olivier, alors qu’elles renferment de nombreuses propriétés. Le centre technologique CIDAF, basé à Grenade, a développé le projet « Intensolive », axé sur l’étude de la feuille d’olivier pour la production de nutraceutiques à activité anti-inflammatoire intestinale. https://jusdolive.fr/rencontre-chretienne-celibataire-gratuit/– dirigé par les chercheurs Isabel Borrás et Rosa Quirantes – vise à promouvoir l’économie circulaire et la bioéconomie dans le secteur de l’olive en favorisant l’utilisation intégrale de la feuille d’olivier pour le développement d’un nutraceutique pour les patients atteints de maladies intestinales inflammatoires.

Le projet Intensolive

« L’objectif est de tirer parti des composés naturels de la feuille d’olivier pour mettre au point un produit naturel en gélules qui puisse contribuer au traitement des maladies dans lesquelles se produit une inflammation de l’intestin, comme la colite ulcéreuse ou la maladie de Crohn », a déclaré Isabel Borrás, chercheuse au CIDAF.

Le projet Intensolive a débuté en 2020, porté par deux objectifs prioritaires dans le domaine de l’agriculture, la durabilité et l’amélioration de la santé humaine. D’une part, cette recherche vise à contribuer à la durabilité de l’oléiculture, en apportant une valeur ajoutée à un sous-produit aussi abondant que la feuille, dont le volume atteint un demi-million de tonnes en Andalousie. Actuellement, ce sous-produit de l’olivier est peu utilisé, bien qu’il contienne des composés à la bioactivité prouvée, d’une grande valeur pour la production d’aliments fonctionnels, de produits cosmétiques et pharmaceutiques et de nutrition animale.

Deuxièmement, ce centre de recherche, qui possède une vaste expérience dans le développement d’aliments fonctionnels, espère contribuer au traitement des maladies inflammatoires de l’intestin en mettant au point un nutraceutique sûr doté d’une puissante activité anti-inflammatoire qui réduira les doses que les patients reçoivent d’autres agents anti-inflammatoires tels que les corticostéroïdes qui, bien que très efficaces, peuvent avoir de graves effets secondaires s’ils sont utilisés de manière chronique.

Développement de la recherche

La recherche a commencé par la formulation d’un mélange d’extraits de feuilles d’olivier, riches en trois composés dont l’importante action anti-inflammatoire est soutenue par diverses études : l’hydroxytyrosol, l’oleuropéine et l’acide oléanolique. En utilisant la technique de séchage par pulvérisation, l’extrait formulé a été microencapsulé et protégé par un film mince pendant le processus de digestion gastro-intestinal. Les chercheurs ont ensuite analysé la résistance, la stabilité et la libération contrôlée de l’extrait préalablement microencapsulé par des digestions in vitro et ont suivi son état pendant le processus de digestion pour s’assurer que la plus grande partie possible des composés d’intérêt atteignait le côlon, où ils devraient exercer leur activité anti-inflammatoire.

La dernière phase du projet se concentre sur l’optimisation des paramètres pour la production à l’échelle pilote de l’extrait microencapsulé et la formulation du nutraceutique dans des capsules de gélatine dure pour un futur essai préclinique chez l’homme.

D’autres recherches

Des recherches cliniques ont mis en évidence les effets bénéfiques antibactériens et anti-fongiques des feuilles d’olivier contre plusieurs espèces de champignons et de bactéries (Escherichia et Staphylocoques) qui sont à l’origine de diverses troubles intestinaux.

Les effets antihypertenseurs de la feuille d’olivier sont bien documentés chez les animaux. Des études cliniques récentes ont donné des résultats prometteurs pour faire baisser légèrement la tension artérielle. Cependant, les résultats restent insuffisants pour conclure à l’efficacité de l’extrait de feuille d’olivier et son action bénéfique sur la tension artérielle.

L’infusion de la feuille de l’olivier

J’ai testé la feuille d’olivier en infusion après un repas un peu lourd. Un mélange à base de rooibos, cannelle, d’églantier, et de pétales de tournesol. Que j’ai acheté mais que l’on peut faire soi-même. Infuser le temps indiqué, entre 5 et 10 minutes, car la feuille de part sa haute teneur en oleuropéine peut se révéler très amer.

 

feuille d'olivier infusion

Photo site du CIDAF je cherche une femme 27930 Traduction libre de www.jusdolive.fr Article original publié le Lundi 17 janvier 2022 https://jusdolive.fr/rencontre-des-femmes-celibataires-au-gabon/, https://jusdolive.fr/site-rencontre-handicap-mental/ publié sur ce site le 11 janvier 2016.
.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.