(Dé)connexion avec la Nature chez Finca Abril

Hélène nous ouvre la porte de sa finca… – © In Olio Veritas

Frank et Hélène sont marins. Il est capitaine de yachts de luxe et elle a monté son entreprise de travaux sous-marins à Porquerolles. Rien ne les prédestinait donc à s’attacher à des terres. C’est pourtant au fin fond d’une vallée surplombant le Delta de l’Ebre, au sud de la Catalogne, qu’ils ont ancré leur récente passion pour les oliviers. Loin des câbles et des paillettes, en connexion avec la Nature. Propos recueillis par © In Olio Veritas.

C’est en 2016 qu’Hélène et Frank ont un coup de foudre pour les oliviers. Ils cherchent à acheter une parcelle d’abord en France, près de leur lieu de vie à Porquerolles, puis en Italie, mais les prix sont trop élevés pour une aventure encore un peu floue. C’est dans la région du Delta de l’Ebre, réserve naturelle entre mer et montagne au sud de la Catalogne, qu’ils trouvent leur bonheur : la Casa Maria, une minuscule finca – abri agricole traditionnel – et ses trois hectares d’oliviers en terrasses verticales. Le cabanon de pierre était encore dans son jus, avec son puits, son échelle de récolte, sa minuscule mezzanine et bien sûr son calendrier érotique accroché au mur.L’oliveraie de la Finca Abril au petit matin. – © In Olio Veritas

Ils entreprennent quelques travaux de restauration, et acquièrent très vite deux nouvelles parcelles d’oliviers avec deux autres fincas, dont la Finca Abril où nous avons logé. Leur objectif est d’apporter un peu de confort tout en préservant l’authenticité des lieux, et surtout dans une démarche écologique. En s’adaptant à l’environnement local ils atteignent l’autonomie dans la sérénité.

La Finca Abril dans son écrin de verdure. – © Finca Abril

Tout d’abord : l’électricité. Pour profiter du soleil qui inonde cette région toute l’année, ils installent six panneaux solaires de 200 Watts chacun sur le toit le la Finca Abril, permettant d’alimenter les appareils électriques à faible consommation. Pas de fer à repasser ni de radiateur électrique donc, mais on peut recharger son appareil photo après une journée de balade dans le maquis.

Ici, pas de réseau public d’eau potable, qui est une ressource de plus en plus rare dans la région. Qu’à cela ne tienne, la maison est équipée d’une citerne souterraine d’une capacité de 7000 litres qui récupère l’eau de pluie, et d’un système de recyclage pour profiter du précieux liquide au maximum. On peut ainsi cuisiner, se doucher, arroser le jardin ou encore alimenter le sauna et le bain nordique installés par Franck au milieu des oliviers, le grand luxe !

Calme, luxe et volupté, dans ce bain nordique au milieu des oliviers. – © In Olio veritas

Pas de wifi, ni de réseau téléphonique non plus. Au milieu des oliviers et des amandiers, on prend le temps de vivre ensemble, d’observer la nature, d’apprécier les choses simples, de rêver… Seul Benjamin, le fils d’Hélène, sait où trouver une once de réseau en haut d’un muret de pierre pour envoyer de rares textos et donner rendez-vous à ses amis pour aller faire du kite-surf dans le Delta.

Pour s’occuper des oliviers, Hélène et Franck viennent dès qu’ils le peuvent, et s’appuient sur leurs voisins oléiculteurs. En cette première année de production, ils ont obtenu 300 L d’huile d’olive biologique vendue sous la marque Finca Abril. Ils comptent augmenter les volumes au fur et à mesure, et diversifier les productions. Ils viennent ainsi d’acheter une parcelle d’orangers en terrasse à Bitem près de Tortosa, nouveau coup de cœur de Franck qui estime qu’il s’y trouve un trésor…

En faut de la parcelle de la Casa Maria, Hélène rêve d’installer son bureau… – © In Olio Veritas

Pour vendre leur huile d’olive et autres produits du terroir ensoleillé, Hélène et Franck rêvent de faire un long roadtrip en foodtruck, qui les mènerait d’Espagne jusqu’au Danemark, en prenant le temps de visiter, de savourer et de rencontrer les passionnés de gastronomie sur leur trajet. C’est le début d’une grande aventure, entre mer et oliviers donc, et les deux marins doivent l’avouer : « on s’attache vraiment aux terres ! ».

Le chien du voisin nous a suivi pendant toute la visite ! – © In Olio Veritas

POUR RÉSUMER

  • Producteurs : Hélène Megret et Franck Debyser
  • Marques : Finca Abril, Casa Maria
  • Depuis : 2016
  • Lieu : région du Baix Ebre, province de Tarragone, en Catalogne
  • Oliveraie : 9 hectares
  • Variétés : la Morruda (DOP) – Sevillanca (DOP) – Arbequina
  • Récolte : manuelle, en octobre
  • Moulin : Mas de Flandi (Calaceite, en Aragon)
  • Production : 300 litres en 2019
  • Autres produits : amandiers, orangers
  • Spécificités : biologique

​Pour en savoir plus sur les huiles d’olive d’Hélène et Franck, rendez-vous sur :

Retrouvez tous nos articles sur l’oléiculture en Espagne, par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *