Espagne, la demande d’huile d’olive doit faire face à la hausse des prix

RECOLTES-DIVERS-1249

Les exportations chutent de 31% et la consommation interne de 18%.
L’huile d’olive ne relève pas la tête. Sur ces six premiers mois de récolte, les exportations ont enregistré une baisse de 31%. À cette date les ventes extérieures sont de 295.000 tonnes contre 875.000 tonnes l’année dernière (chiffre record). La demande du marché intérieur n’a pas non plus été favorable à l’Espagne avec une baisse des ventes de 18%.

Cette baisse des ventes n’est pas liée à l’augmentation de part de marché d’autres huiles (elles connaissent toutes une baisse générale de la demande), mais bien à la hausse des prix. Le gel et la sécheresse de 2012 ont faussé les prévisions qui servent à calculer la production et ensuite le prix de vente. Une récolte de 595.000 tonnes contre 1.615.000 tonnes en 2011.

[…] Article paru sur El País le 28 avril 2013.

L’article est assez alarmiste mais il ne faut cependant pas perdre de vue que les pays producteurs européens sont face à un marché en pleine mutation:

La production mondiale d’huile d’olive ne représente que 2% des huiles végétales. Ces dernières -l’huile de soja (27%), de palme (33%), de colza (16%) et de tournesol (10%)- connaissent une vraie crise médiatique dû à leur impact social et environnemental,et sur la santé, avec une haute teneur en acides gras saturés.

De plus la diète méditerranéenne a le vent en poupe et les pays du bassin méditerranéen seront les premiers à bénéficier de l’appétence des Chinois, des Brésiliens et des Russes pour ce fruit oléagineux.
Sur le podium des gagnants, trois pays de l’Union européenne (UE) en difficulté économique : l’Espagne, l’Italie et la Grèce.

À suivre…

À lire sur ce site:

 

 

Article complet sur El país: La demanda del aceite se hunde por el alza de precios (Traduction libre de ce blog) I Photo: Récolte olives

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *