FOCUS BRÉSIL – IMPORTATIONS D’HUILE D’OLIVE ET D’OLIVES DE TABLE

Huile d’olive et huile de grignons d’olive, pourcentage d’importations mondiales (moyenne 6 campagnes)

Le Brésil réalise environ 8% des importations mondiales d’huile d’olive, ce qui en fait le troisième importateur mondial, derrière les États-Unis (36%) et l’Union européenne (15%), qui contribuent à eux trois à 59% des importations mondiales d’huile d’olive et d’huile de grignons d’olive.

Le Portugal premier fournisseur du Brésil

Les importations brésiliennes d’huile d’olive et d’huile de grignons d’olive ont augmenté par rapport à la campagne précédente de 27,7% au cours de la dernière campagne 2017/18, atteignant 76.817 t. Le tableau – ci-dessous – montre l’évolution des importations au cours des 6 dernières campagnes. Le Portugal, premier fournisseur du Brésil, reste leader sur ce marché, tant en valeur absolue que relative. Pendant cette période, c’est durant la campagne 2015/16 que le Brésil a le moins importé, avec seulement 50.649 t achetées, soit 32,3% de moins par rapport à la campagne 2012/13. Cette baisse est imputable à la crise économique et à la dévaluation de la monnaie brésilienne. Cependant, tout semble indiquer une reprise significative des importations.

Importations d’huile d’olive et d’huile de grignons d’olive pas pays d’origine (2012/13 – 2017/18) (t)

Par origine des importations, 81,3% du total provient de l’Union européenne : 58,8% du Portugal, 16,1% de l’Espagne, 5,5% de l’Italie et 0,8% de la Grèce. Les 18,8% restants proviennent principalement d’Argentine (9,9%), du Chili (7,4%) et de la Tunisie (1,2%). En ce qui concerne les volumes par catégorie de produit, 85,5% du total des importations correspondent aux huiles d’olive vierges, 14,0% aux huiles d’olive et les 0,5% restants correspondent aux huiles de grignons d’olive.

Évolution du marché brésilien vers plus de qualité

Au cours des 13 dernières campagnes, l’évolution des importations par qualité des produits a considérablement évolué. Au cours de la campagne 2006/07, les importations d’huile d’olive vierge et d’huile d’olive étaient presque égales (48% et 47% respectivement) et les importations d’huile de grignons d’olive représentaient 5%. Actuellement, comme mentionné ci-dessus, 85,5% de l’huile importée est de l’huile d’olive vierge et vierge extra, 14% est de l’huile d’olive et seulement 0,5% de l’huile de grignons d’olive.

Évolution des importations par catégorie d’huile d’olive (×1000 t)

 

Source: NEWSLETTER_138_FRENCH du Conseil Oléicole International du mois de juin 2019. Le texte et les images viennent en totalité de la lettre d’information du COI. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.