C’est dans les terres rouges qu’on fait les meilleurs huiles

Quand on s’intéresse à la partie technique de la production et plus encore quand on parle de dégustation de l’huile d’olive, les regards se tournent naturellement vers sa grand sœur éternelle, cousine de la Méditerranée : la vigne. Elle nous a appris que chaque terroir influence à sa manière les arômes et la qualité de la production. Creusons donc (littéralement) un petit peu le sujet pour en savoir plus…

Une chose est sûre, l’olivier est taillé pour la Méditerranée. Il aime les terrains secs et ne supporte pas les terrains humides dans lesquels l’eau circule trop lentement. Autrement dit, la Normandie, ce n’est pas pour tout de suite. Au contraire, il raffole des terrains pentus. On sait aussi qu’aux terres trop argileuses et asphyxiantes, il préfère les sols filtrant, caillouteux.

Quand on se balade à l’Est de la Crète, ce qui frappe en premier, c’est la couleur de la terre : un rouge ocre dont la poussière colore les ruines des villages. Cette couleur s’explique par à un fort taux de fer dans la terre. La ferrite a une action très positive car elle retient les minéraux comme le calcium, le phosphore, le potassium ou encore le magnésium.

Autour d’Adravasti, à l’Est de la Crète, le sol peut être à dominante calcaire, schisteuse ou sablonneuse. Les montagnes autour, souvent très calcaires, sont rarement un bon terroir pour l’olivier, pour le plus grand plaisir des chèvres et moutons qui en ont fait leur terrain de jeu. En revanche, les plaines avec ses terrains schisteux sont de très bons « ladotopo » (λαδοτορο), c’est à dire « terrains à huile ». On reconnait le schiste à l’aspect feuilleté de sa roche, qui prend un aspect « mille-feuille ». Vous trouverez un exemple photographique ci-dessous. Le schiste se forme avec la sédimentation d’argile, souvent en milieu marin. Très friables, les sols schisteux permettent aux oliviers d’enfoncer leurs racines profondément. Justement, de nombreux oléologues voient dans cette capacité à puiser loin dans le sol un élément central du développement d’arômes puissants.

@adravasti

NOTES SUR L’AUTEUR

Adravasti permet d’adopter un olivier en Crète et de recevoir son huile, ainsi que des nouvelles du producteur et de la région toute l’année. Un circuit court pour favoriser une agriculture qui respecte l’Homme et la nature. RDV sur adravasti.fr et sur Facebook ou Instagram @adravasti

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *