L’huile d’olive Les pastras: Comment allier qualité, environnement et projet humanitaire

Derrière la marque « Les Pastras », travaille un couple franco-américain qui a repris le domaine familial en 2003.
Après le monde de la finance et des relations publiques, ils se sont lancés dans l’huile d’olive vierge extra Bio à la truffe et dans un projet humanitaire: 50% des profits sur toutes les bouteilles d’huile d’olive sont reversés à un orphelinat à Haïti, One Family. Johann Pépin nous raconte comment a vu le jour ce projet à la fois humain et soucieux de l’environnement.

 

Jus D’olive. Quel a été le déclic pour venir vivre en France et reprendre le domaine familiale pour se lancer dans l’huile d’olive Bio et à la truffe?
Johann Pépin. Je vivais à Chicago avec mon épouse, qui est américaine. Mes grand-parents, qui m’ont élevé, étaient âgés, proche des 90 ans, et l’employé agricole allait prendre sa retraite. Nous avons donc décidé de revenir en France pour être proche d’eux. Nous n’avions pas forcément un attrait pour l’agriculture. Nos domaines étaient la haute finance et les relations publics. Avec le départ de notre employé agricole, un cycle se terminait pour nos terres. Les arbres fruitiers se faisaient vieux et ils demandaient de plus en plus d’entretien. Ne souhaitant pas laisser nos 11 hectares à l’abandon nous avons trouvé un fermage pour une partie des vignes. Ensuite nous avons regardé ce que dame nature faisait poussé naturellement dans nos campagnes. L’olivier fut la première réponse. En plus, suite au gel de 56 et à l’arrêt de nombreux agriculteurs, il est possible de trouver des centaines d’arbres poussant en bosquets dans les collines. Nous avons donc commencé à les récupérer, les séparer et les replanter. Nous ne voulons pas de produits chimiques (pas d’engrais non plus) dans nos terres car nous sommes à l’opposé de l’agriculture intense. Nous sommes contre l’irrigation qui est aussi nuisible que les traitements. C’est l’eau de pluie qui fait pousser nos olives et oliviers. Pour la truffe, c’est un ami qui nous montré qu’il était possible d’en trouver dans notre domaine. Nous avons donc décidé de planter des arbres truffiers dans les endroits où elles poussent déjà naturellement. La diversification de notre domaine (oliviers, truffes et vignes) nous permet une meilleure utilisation des terres.

 

JD. Comment avez-vous commencé? Vous vous êtes formés au métier, entourés de professionnels, … Le BIO dans tout ça?
JP. Nous avons appris de mon grand-père, de notre ancien employé agricole et aussi d’un ami trufficulteur. Pas des spécialistes avec des diplômes, des gens qui ont un vécu propre à notre exploitation. Pour le bio, nous avons fait au plus simple, nous n’achetons pas de produits chimiques et nous n’avons pas d’outils pour traiter. cela nous semblait très logiques.

JD. Vous reversez 50% de vos profits à une organisation humanitaire, le projet One Familiy. Quelles étaient vos motivations? Pourquoi ce projet en particulier, cet orphelinat à Haïti?
JP. C’est la lecture d’un livre qui a changé notre vision du développement de notre exploitation. « Start Something That Matters » de Blake Mycoskie. Il a créé une ligne de chaussure TOMS qui reverse une paire de chaussure a une enfant en besoin (Amérique du Sud, Afrique, etc.) pour chaque achat, même chose pour des paires de lunettes. Il explique dans son livre comment il est possible de mettre dans son business model une vision humanitaire et qu’il vaudrait que toute les sociétés fassent cela. L’exemple est simple, si votre produit est de bonne qualité et que pour un prix comparable vous pouvez faire une bonne action, ne le feriez vous pas? Il nous fallait une association (pas une grande entité comme Unicef, mais quelqu’un sur le terrain) et par chance une bonne amie à nous est partie travailler dans cette orphelinat. C’était parfait! Depuis nous avons permis aux orphelins d’avoir un jouet pour Noël, de construire un abri pour leurs chèvres et nous venons d’envoyer plus de 80 kilos de livres. Nos clients peuvent suivre nos actions sur Facebook et Twitter. Leurs achats donnent des résultats concrets qu’ils peuvent suivre et se sentir fier de leurs choix d’acheter nos produits. Nous ne comptons plus en euros mais en colis de livres, de jouets, plantation d’arbres, etc…

Plus d’info sur le Guide de Jus d’olive:
L’huile d’olive vierge extra Bio est disponible sur laspastras.com (pour le moment)

2 commentaires

  1. Bonjour, j’ai un blog cuisine
    http://hellyane.canalblog.com
    et j’aimerai que vous soyez mon partenaire,
    J’ai environ 953 visiteurs par jour et une page facebook et google +,
    je cuisine vos produits ou avec vos produits (ustensiles) et je publie mes recettes avec un lien, je mets aussi un lien en permanence dans ma rubrique « partenaires »
    Cordialement
    hellyane
    me daubie simonetti hellyane
    1351 ch de l’auvière
    83470 SAINT MAXIMINLA SAINTE BAUME

    • cecile dit

      Ce serait avec grand plaisir mais je ne suis pas productrice, ni distributeur, du coup je n’ai pas d’huile d’olive sous la main pour devenir partenaire.
      Il faudrait mieux contacter directement le(s) producteur(s)?!
      Bravo pour votre blog et merci pour votre message. Cécile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *