La Longue Traîne : La nouvelle économie

L’expression longue traîne (de l’anglais Long Tail) a été employée pour la première fois en 2004 par Chris Anderson dans un article de Wired pour décrire une partie du marché des entreprises telles qu’Amazon ou Netflix qui vendent de nombreux produits, chacun en petite quantité, mais qui à la fin représente de grand volume de vente.


Avec Internet, c’est la loi bien connue des 20/80 (20% des produits font 80% du chiffre d’affaires) qui est remise en cause.
Les innombrables possibilités de connexion confèrent une liberté d’accès sans filtre à la culture et à des contenus de toutes sortes. Productions commerciales et contenus amateurs se disputent l’attention des internautes sur un même pied d’égalité.

De plus, en réduisant les coûts fixes liés à la distribution voire à la production Internet fait naître du reste un mode d’abondance : tous les films tous les CD tous les livres seront disponibles en permanence. Les goûts se dispersent et à une augmentation de l’offre correspond désormais une augmentation de la demande quasi infinie. Fini les contraintes du magasin physique: choix et espace de stockage limité, taille de la population susceptible d’acheter restreinte,.. Le produit de niche qui satisfait seulement une poignée de clients devient rentable.

La réussite ne se concentre plus sur un petit nombre d’oeuvres « Hits » ou « Best sellers ». Les autres produits qui constituent les « longues traînes » rapportent parfois jusqu’à 98% du CA, phénomène observé chez Rhapsody (pour les téléchargements de morceaux de musique en ligne) mais également chez Google (pour les petits annonceurs) et e.bay (pour les objets d’occasion), exemple développé ci-dessous.

Exemple de la longue traîne: eBay, le vider-grenier qui rapporte

En moins de 10 ans, eBay est devenu un phénomène de la toile, en se servant d’Internet pour vendre des objets d’occasion de particulier à particulier.
Chaque jour plus de 60 millions d’utilisateurs vendent et achètent, pour un chiffre d’affaire de 100 millions de dollars (par jours je répète!).

Les + d’eBay

  • La plupart des objets vendus ne se trouvent pas dans les rayons des magasins.
  • C’est l’utilisateur la pièce maîtresse et celui qui fait fonctionner la plateforme: Un jour vendeur, un jour acheteur. eBay agit seulement comme intermédiaire et met à disposition un site web où les vendeurs / acheteurs se rencontrent et se mettent d’accord sur un prix. point.
  • Pas de stock ni d’inventaire, peu d’employé, l’utilisateur va même jusqu’à créer sa gamme de produit et s’occuper de l’emballage et du transport.
  • Source de revenus aussi bien pour les particuliers que pour les profesionnels. Pour 724.000 de Nord américains, eBay c’est la première ou la deuxième source de revenus. Au Royaume-Uni, 68000 des commerces d’artisanat y vendent 1/4 de leurs produits.

 

 

Livre dispo sur amazon.fr I La définiton wikipedia I Photo: eBay Logo by Brianc

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *