Projets autour de l’huile d’olive qu’on aimerait voir arriver en France

L’Espagne est le premier producteur d’huile d’olive au monde. Comme le vin en France, l’huile d’olive est le produit porte-drapeau que les espagnols veulent exporter, marketer, redorer.
Les idées se multiplient autour de concepts comme: « être mieux informé, pour mieux choisir (acheter!) ».

Les trois projets qui ont attiré mon attention- et dont j’ai déjà dressé le portrait dans ce blog:

Vous sont proposés des cours d’initiation à la dégustation (je l’ai fait!), cours avancés d’analyse sensorielle, Cours supérieurs de sommelier.
Tous nos sens sont en éveille et après ces cours on n’achète plus et on ne regarde plus l’huile d’olive de la même manière. Tout un monde s’ouvre à nous!

En français Le Club de l’huile d’olive. En t’inscrivant au club, tu reçois tous les deux mois (ou tous les mois selon ta conso) dans ta boîte aux lettres, une sélection d’huile d’olive vierge extra choisie par un sommelier professionnel, Santiago Botas. Pour tous ceux qui adorent recevoir des paquets dans leur boîte aux lettres, essayer des nouveautés tous les mois, la qualité avant tout! Lire le post complet.
/

Le rêve de Bacchus, inauguré ce mois-ci à Madrid, est un projet de mise en relation de producteurs, de professionnels, de particuliers autour du vin et de l’huile d’olive sans intermédiaires, sans coûts supplémentaires.
Seul établissent dans sa catégorie, El sueño de Baco compte aujourd’hui 300 vins et 49 Hove (huile d’olive vierge extra) prêts à être déguster. Le système est simple, armé de sa carte « de fidélité », on peut y tester jusque 5 vins/hove. À chaque achat, la carte est créditée de 2 dégustations. Lire le post complet.

 

Les posts complets:

+ Le Club de l’huile d’olive: e-projet espagnol de dégustation d’huile d’olive vierge extra
+ El sueño de baco, espace dédié à la dégustation de vins & d’huiles d’olive (Madrid)

 

Photo: de Cris Valencia Oro Mediterraneo / Mediterranean Gold

 

4 commentaires

  1. Emmanuel Bouvard dit

    Bonjour,
    Les cours de cata et les espaces dedies a HOEV, tres bonnes idees. l envoi tous les mois ou tous les mois ok mais a condition que le prix reste raisonnable, les francais connaissent peu les differentes typologies d huiles, la legislation et l etiquetage ne les aident pas et il y a la grande confusion avec la notion d acidite qui n a rien a voir avec l organoleptique;
    Le cote positif de la chose c est que cette situation permet de penser que cela laisse beaucoup d opportunites a ceux qui voudrait ce lancer dans le commerce d huileS d olive

    • cecile dit

      Il y a beaucoup de chose à faire en terme de promotion et de diffusion de la culture oléicole (dégustation, variétés, typologies. etc.)
      Donner des informations pratiques et non techniques serait peut-être un début?!

    • cecile dit

      Je vais souvent regarder chez nos voisins (Espagne), mais il y a sûrement beaucoup à apprendre du monde vinicole français en terme de terminologie, marketing, relation producteur/produit/consommateur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *