Consommer de l’huile d’olive est bon aussi pour l’environnement

La mythologie grecque attribue à Athéna, la déesse protectrice de la ville d’Athènes, l’invention de l’huile d’olive. Elle et Poséidon, qui se disputaient la souveraineté d’Athènes, s’efforcèrent d’offrir à l’Attique le plus beau cadeau possible. Le dieu de la mer lui fit don d’un lac sacré alors que la déesse de la sagesse et de la guerre y fit pousser un olivier. Le Conseil des dieux grecs décida alors d’accorder la victoire à Athéna car l’olivier pouvait vivre des centaines d’années et donnait des fruits comestibles dont on pouvait extraire un jus merveilleux comme condiment, pour l’hygiène corporelle, pour la guérison des blessures et des maladies et pour l’éclairage des maisons. Depuis, de nombreuses études scientifiques ont montré que l’huile d’olive était également merveilleuse pour ses propriétés bénéfiques sur la santé et son rôle préventif contre diverses maladies, dont l’artériosclérose, le diabète, l’obésité, l’ostéoporose, ainsi que plusieurs tumeurs.

Les qualités de l’olivier ne s’arrêtent pas là ! Elles vont bien au-delà de ses bienfaits pour la santé et de son goût délicieux dans la gastronomie. L’olivier est aussi un arbre merveilleux pour conserver l’environnement. Il résiste à la sécheresse et est capable de s’adapter aux conditions les plus difficiles telles que les sols pauvres et marginaux, contribuant à freiner la désertification et l’érosion des sols et à assurer le maintien des populations dans les zones rurales. Ceci est un aspect très important car dans la plupart des pays producteurs du Sud et de l’Est de la Méditerranée, de nombreux agriculteurs vivent presque exclusivement de l’oléiculture. Pour beaucoup, continuer à produire des olives signifie pouvoir rester sur leurs terres.

En plus de son rôle social et économique, si l’on analyse cette culture du point de vue de son empreinte environnementale, notamment l’empreinte carbone, l’empreinte hydrique et la biodiversité, l’olivier s’avère capable d’atténuer les effets du changement climatique.

Le saviez-vous?

La culture de l’olivier pourrait aider à réduire le réchauffement climatique.
Ces dernières années, la communauté scientifique a mené de nombreuses études sur l’effet potentiel de l’olivier comme puits de carbone . Lorsque l’on parle de changement climatique, un puits de carbone est un processus capable de capturer les gaz à effet de serre de l’atmosphère. Parmi ces gaz, le dioxyde de carbone (CO2), dont la concentration a augmenté de façon exponentielle au cours des dernières années, est la principale cause du réchauffement climatique.

Malheureusement, tout ce que nous faisons produit du CO2. C’est un fait inévitable et l’agriculture participe à un pourcentage élevé d’émissions de gaz à effet de serre. Cependant, les plantes ligneuses, c’est-à-dire les plantes contenant du bois, comme les oliviers, sont capables de capturer de grandes quantités de CO2 de l’atmosphère et de les stocker, renvoyant de l’oxygène et réduisant ainsi la concentration de CO2 dans l’environnement.

Dans cette vidéo produite par le Conseil oléicole international, vous verrez qu’en consommant de l’huile d’olive, vous faites du bien à l’environnement.

Voir la vidéo

Les conclusions de ces études ont été présentées lors de la Cop22 de Marrakech.

La production mondiale d’huile d’olive pourrait absorber les émissions de CO2 d’une ville de la taille de Hong Kong (article en anglais). World olive oil production could absorb the CO2 emissions of a city the size of Hong Kong.

Note sur l’auteur: Juliette Cayol est Chef de la communication et de la traduction au Conseil oléicole international. Elle partage sa passion sur son blog Verdes y Negras https://verdesynegras.wordpress.com/. L’article est également disponible en espagnol « Consumir aceite de oliva es bueno también para el medioambiente » https://verdesynegras.wordpress.com/2018/03/13/consumir-aceite-de-oliva-es-bueno-tambien-para-el-medioambiente/

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *