Régime Méditerranéen et Cancer du sein

graphique livre the seven wonders of olive oil
capture du livre « The Seven Wonders of Olive Oil »

La diète méditerranéenne (DM) est plus qu’un simple régime alimentaire, c’est un mode et une hygiène de vie qui permet de limiter les risques de souffrir de maladies cardiovasculaires. Une nouvelle étude vient s’ajouter à la liste des études scientifiques qui plébiscitent le régime méditerranéen dans la prévention d’autres maladies comme le cancer du sein post-ménopausique.

L’Étude Néerlandaise

Cette étude publiée en mars 2017 par le International Journal of Cancer « Mediterranean diet adherence and risk of postmenopausal breast cancer: results of a cohort study and meta-analysis » (Piet. A van den Brandt, Maya Schulpen), que l’on pourrait traduire par: « L’adhérence au régime méditerranéen et le risque de cancer du sein post-ménopausique: résultats d’une étude de cohorte et méta-analyse », a été réalisée au Pays-Bas par l’Université de Maastricht sur 62 573 femmes, âgées de 55 à 69 ans, pendant plus de 20 ans (1986-2007). Elle met en relation la DM et le risque de souffrir d’un cancer du sein post-ménopausique; un tiers des cancers du sein.

Le résultat de l’étude révèle que les participantes qui ont suivi une stricte* DM riche en fruits et légumes, en poisson, en légumineux, en céréales complètes et en « bonnes » graisses ont réduit le risque de développer un cancer du sein (ménopausique) de 40%.

*stricte. Bien que la DM inclus une consommation modérée d’alcool, dans cette étude l’alcool a été exclus, car connu comme un facteur aggravant pour ce type de cancer.

PREDIMED

Les chercheurs du programme espagnol PREDIMED -qui vise à évaluer les effets du régime méditerranéen sur la prévention primaire des maladies chroniques-  avaient tirés les mêmes conclusions que cette étude néerlandaise sur l’incidence de notre alimentation sur cinq différents types de cancer, y compris le cancer du sein et les bienfaits de suivre un régime de type méditerranéen pour prévenir les risques.

Retrouvez l’étude complète dans le livre The seven wonders of Olive Oil (Familius, 2017)

Les « Bonnes » Graisses

On entend par bonnes graisses les huiles végétales polyinsaturées et monoinsaturées dont l’huile d’olive est l’une des sources principales du régime méditerranéen.

Pour le cas du cancer du sein en particulier et pour notre bonne santé en général, il faut éliminer les acides gras trans!
C’est le résultat d’un procédé industriel qui vise à rendre les huiles solides ou semi-solides et moins sensibles à l’oxydation (rancissement). Ces acides gras trans sont utilisés dans les aliments industriels tels que pains et biscuits industriels, viennoiserie, gâteaux, chips, pâtes à pizzas industriels. Les acides gras trans augmentent de près de 50 % le risque de cancer du sein chez la femme.

Il faut également consommer en faible quantité ou limiter au maximum les graisses saturées.

L’huile d’olive vierge extra

L’huile d’olive vierge extra en plus d’être une « bonne » graisse riche en acides gras monoinsaturés, oméga 9, a une botte secrète par rapport aux autres huiles végétales.
D’une part, un procédé d’extraction 100% mécanique sans l’utilisation de procédés industriels ou l’utilisation de très hautes températures pour extraire l’huile du fruit. C’est un jus naturel qui garde intactes toutes ses propriété gustatives et nutritionnelles.

Et d’autres part, la présence de puissants antioxydants naturellement présents dans l’huile d’olive vierge extra.

Le Dr José Gafario de l’Université de Jaén en Espagne a étudié les effets de certains des composants mineurs de l’huile d’olive vierge extra, qui pourraient jouer un rôle dans la prévention de maladies. Son équipe de recherche a étudié le squalène, l’un des composés mineurs de l’huile d’olive vierge extra, un polyphénol aux propriétés antioxydantes sur les tissus mammaires sains et sur les cellules humaines cancéreuses.

Retrouvez l’étude complète dans le livre The seven wonders of Olive Oil (Familius, 2017)

 

 

[Sources]
The Mediterranean Diet Lowers the Risk, The seven wonders of Olive Oil (Familius, 2017)
Mediterranean diet adherence and risk of postmenopausal breast cancer: results of a cohort study and meta-analysis,
Mediterranean Diet Reduces Risk of Deadliest Breast Cancer by 40 Percent,
Mediterranean diet could slash risk of deadly breast cancer by 40pc ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *