FOCUS BRÉSIL – IMPORTATIONS D’HUILE D’OLIVE ET D’OLIVES DE TABLE

Huile d’olive et huile de grignons d’olive, pourcentage d’importations mondiales (moyenne 6 campagnes)

Le Brésil réalise environ 8% des importations mondiales d’huile d’olive, ce qui en fait le troisième importateur mondial, derrière les États-Unis (36%) et l’Union européenne (15%), qui contribuent à eux trois à 59% des importations mondiales d’huile d’olive et d’huile de grignons d’olive.

Le Portugal premier fournisseur du Brésil

Les importations brésiliennes d’huile d’olive et d’huile de grignons d’olive ont augmenté par rapport à la campagne précédente de 27,7% au cours de la dernière campagne 2017/18, atteignant 76.817 t. Le tableau – ci-dessous – montre l’évolution des importations au cours des 6 dernières campagnes. Le Portugal, premier fournisseur du Brésil, reste leader sur ce marché, tant en valeur absolue que relative. Pendant cette période, c’est durant la campagne 2015/16 que le Brésil a le moins importé, avec seulement 50.649 t achetées, soit 32,3% de moins par rapport à la campagne 2012/13. Cette baisse est imputable à la crise économique et à la dévaluation de la monnaie brésilienne. Cependant, tout semble indiquer une reprise significative des importations.

Importations d’huile d’olive et d’huile de grignons d’olive pas pays d’origine (2012/13 – 2017/18) (t)

Par origine des importations, 81,3% du total provient de l’Union européenne : 58,8% du Portugal, 16,1% de l’Espagne, 5,5% de l’Italie et 0,8% de la Grèce. Les 18,8% restants proviennent principalement d’Argentine (9,9%), du Chili (7,4%) et de la Tunisie (1,2%). En ce qui concerne les volumes par catégorie de produit, 85,5% du total des importations correspondent aux huiles d’olive vierges, 14,0% aux huiles d’olive et les 0,5% restants correspondent aux huiles de grignons d’olive.

Évolution du marché brésilien vers plus de qualité

Au cours des 13 dernières campagnes, l’évolution des importations par qualité des produits a considérablement évolué. Au cours de la campagne 2006/07, les importations d’huile d’olive vierge et d’huile d’olive étaient presque égales (48% et 47% respectivement) et les importations d’huile de grignons d’olive représentaient 5%. Actuellement, comme mentionné ci-dessus, 85,5% de l’huile importée est de l’huile d’olive vierge et vierge extra, 14% est de l’huile d’olive et seulement 0,5% de l’huile de grignons d’olive.

Évolution des importations par catégorie d’huile d’olive (×1000 t)

 

Source: NEWSLETTER_138_FRENCH du Conseil Oléicole International du mois de juin 2019. Le texte et les images viennent en totalité de la lettre d’information du COI. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *