Auteur : dandolavara

Pourquoi payer 10 euros (et plus) pour une bouteille d’huile d’olive ?

Imaginez-vous d’avoir quelque chose qui vaut de l’or à côté de soi et ne pas s’en rendre compte ? Cela se produit dans tous les domaines de la vie, nous pouvons même l’extrapoler au monde de l’huile d’olive vierge extra. Pour cet aliment, un basic du régime méditerranéen, nous ne le prenons pas au sérieux, nous ne l’apprécions pas à sa juste valeur. J’espère qu’en lisant cet article vous changerez d’avis sur l’HOVE (« l’huile d’olive vierge extra »), et qu’ensemble nous lui redonnerons ses lettres de noblesse. Pourquoi payer 10 euros (et plus) pour une bouteille d’huile en vaut la peine? Des saveurs et des arômes inconnus, des bénéfices pour votre santé et pour l’environnement, un coup de pouce économique pour les régions productrices, … Et bien sûr, de prendre part à l’une des cultures les plus anciennes et les plus importantes de notre région méditerranéenne. Tu es prêt?

Pur « hédonisme »

L’hédonisme est défini comme la « théorie qui identifie le bien avec le plaisir, mais surtout avec le plaisir sensoriel et immédiat« . Eh bien, c’est exactement ce qu’une bouteille d’huile d’olive « premium » ou « gourmet » vous apporte. Mise ne bouteille dans un verre opaque, avec son étiquetage clair et précis et son type de variété d’olive. La palette de sensations que vous percevrez lorsque vous sentirez son contenu, puis lorsque vous la goûterez en bouche sera spectaculaire. Rien de semblable à ce que vous obtenez d’u produit standard acheté en grande distribution. Oui, arômes et saveurs: herbe, tomate, artichaut, banane, pomme, amertume, ardence, douceur, etc. Tout ça dans une « simple » bouteille d’huile.

Mais attention, il existe de nombreux types d’huile d’olive et beaucoup de confusion à ce sujet. Nous vous recommandons de lire l’article: Connaissez-vous les différents types d’huile d’olive présents sur le marché?

Pour notre santé

L’huile d’olive vierge extra est considérée comme l’un des piliers du régime méditerranéen de renommée mondiale. Il existe un paradoxe: alors qu’en Europe et aux États-Unis, leur consommation est à la mode, en Espagne, nous nous en éloignons davantage. L’un des moyens de revenir sur le chemin de nos grands-parents consiste à encourager la consommation d’huile d’olive au lieu d’autres matières grasses telles que l’huile de tournesol, de palme ou d’autres semences telles que le maïs. Pour ce faire nous pouvons nous appuyer sur les avantages directs (appuyés par des études scientifiques du prestigieux Olive Wellness Institute) de sa consommation :

  • Descente des niveaux du dit mauvais cholestérol (LDL) grâce à sa teneur élevée en acides gras monoinsaturés (acide oléique acide gras principale de l’HOVE). Seulement avec deux cuillères à soupe par jour!
  • Durcit les os en prévenant l’ostéoporose.
  • Protection cardiovasculaire grâce à sa teneur élevée en antioxydants.
  • Propriétés anticancéreuses, mettant en évidence le cancer du sein.
  • Empêche le vieillissement grâce à sa teneur élevée en composés phénoliques, des antioxydants naturels.
  • Régénère les cellules intestinales.
  • Prévient les infarctus cérébraux en consommant régulièrement de l’huile d’olive.
  • Renforce les cheveux et régénère la peau.

Pour l’économie, : la création d’emplois et le maintien de la vie rurale

Personne ne peut être surpris aujourd’hui quand on dit que l’huile d’olive est un des piliers économiques de l’Espagne (et cela vaut pour les principaux pays producteurs). L’huile d’olive apparaît dans toutes les données d’exportation,  dans le nombre d’emplois directs et indirects qu’il génère, la culture, la trituration, la vente et la distribution sont une source de la richesse.

Consommer cette graisse, vous collaborez à l’économie et à la création d’emplois. Et bien plus encore si vous achetez  des huiles « premium » ou « gourmet », car elles génèrent une plus grande valeur ajoutée. De plus, vous favoriserez le maintien de la vie rurale. De nombreuses populations vivent presque exclusivement de l’olivier et de l’obtention d’huile.

Pour l’écologie et la lutte contre le changement climatique

Un fait: en produisant 1 litre d’huile d’olive vierge / extra vierge, 1,5 kg sont émis. de CO2 dans l’atmosphère. Mais la récolte pour cette quantité d’huile produite peut produire 11,5 kg. de CO2 dans le sol. Conclusion: solde positif de 10 kg. de CO2 fixé par la culture. Un autre allié pour lutter contre le « changement climatique »! La vidéo suivante du « Conseil international de l’huile d’olive », vous le dit clairement.

Par respect pour le travail bien fait et pour soutenir l’effort de qualité des producteurs

Il est très difficile de changer ses habitudes, de laisser derrière soi les façons de faire qui ont été suivies depuis de nombreuses années, d’innover et surtout de prendre des risques. Ses efforts pour arriver à une qualité de produit optimale ont un prix . Cela s’appelle valoriser le travail bien fait. Je félicite tous ceux qui:

  • Ramassent l’olive avec soin (comme s’il s’agissait de pêches). Sans la cueillir du sol, dans certains cas la nuit, pour éviter que le fruit se dégrade quand il fait encore chaud la journée.
  • Doivent attraper 8, 9, 10 kg. d’olives pour obtenir un seul litre d’huile puisque l’olive est encore verte.
  • Transportent les fruits délicatement sans qu’il se détériore et commence à fermenter.
  • Contrôlent la température de brassage, sans dépasser 27ºC.
  • Filtrent le jus d’olive afin qu’il ne reste aucune impureté.
  • S’inquiètent de l’utilisation d’un format opaque, en verre ou en étain, avec un design attrayant et un bon étiquetage.
Notes sur l’auteur :

Enrique écrit pour le blog Dando la vara (c’est une technique utilisée pour récolter les olives en tapant sur les branches avec une gaule( qu’il décrit comme un blog drôle qui veut ouvrir les yeux des consommateurs -et futurs consommateurs-à l’un des meilleurs aliments que nous adonné Dame Nature : l’huile d’olive vierge extra. L’article en espagnol :  Por qué pagar 10 euros por una botella de aceite
Dando la Vara Óleo Proyecto Divertido
dandolavara.com
info@dandolavara.com